Pont Eiffel

 Ponts et Bacs à Monistrol
 
Monistrol est depuis fort longtemps un point de passage sur l’Allier. Un texte de 1467 mentionne l’existence d’un pont, disparu, probablement emporté par les violentes crues de l’Allier. Est-ce en 1589, que suite à une nouvelle crue dévastatrice de la rivière ruinant les ponts de l’époque que les Monistroliens décidèrent d’installer un bac pour assurer la traversée de l’Allier ?
 
Il est certain qu’en 1715, Jean-Pierre de Lombard confie à Etienne COUDEYRE, moyennant loyer, le service et les revenus du bac. En 1756, celui-ci, âgé de 70 ans périt avec son fils de 19 ans dans les eaux en furie de la rivière.
Le bac fonctionne jusque vers les années 1830, il est bien sûr payant, sauf pour un certain nombre de personnes : fonctionnaires, soldats, ministre du culte, chaînes de bagnards, fidèles se rendant à la messe, enfants du catéchisme ….
En 1835, la concession d’un pont suspendu en « fil de fer » est accordée à un particulier pour 97 ans. Ce premier pont (55m de long et 4,50m de large) franchit la rivière au même niveau que l’actuel pont Eiffel. La petite maison du gardien existe toujours en rive gauche.
En 1877, ce pont est racheté par le Département pour assurer sa gratuité, mais il est fragile et dangereux. Le Conseil Général décide de le remplacer et fait appel à la Société Eiffel pour construire un ouvrage métallique avec « tablier sur voûte de brique et chaussée empierrée ».
Cet ouvrage est exécuté en 1888, quasiment à la même époque que le viaduc de Garabit et que la Tour Parisienne.
Près d’un siècle plus tard, en 1998-1999, nouvelle prouesse technique avec l’édification d’un pont à tablier métallique en courbe et légère pente pour permettre un meilleur franchissement de la rivière Allier.